DDTM 35 - Inventaire des friches agricoles d’Ille-et-Vilaine [stage]

Direction Départementale des Territoires et de la Mer d'Ille-et-Vilaine

Le Morgat 12 rue Maurice Fabre - CS 2316735031 RENNES Cedex

Contexte de l’étude

La loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt (LAAAF) du 13 octobre 2014 impose aux Commissions Départementales de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers (CDPENAF) de réaliser, tous les 5 ans, un inventaire des terres considérées comme des friches agricoles qui pourraient être réhabilitées pour l’exercice d’une activité agricole ou forestière.

La remobilisation de terres agricoles vacantes est un enjeu national et départemental. La réalisation d’un inventaire des friches agricoles apparaît comme un outil indispensable pour aider les services de l’État à mettre en œuvre leur politique en faveur du foncier agricole, notamment dans le cadre du Zéro Artificialisation Nette.

En l'absence d'une définition réglementaire et d'un guide permettant de réaliser cet inventaire, la Direction Départementale des Territoires et de la mer d'Ille-et-Vilaine (DDTM 35) souhaite adopter une méthodologie pérenne et reproductible pour sa réalisation à l'échelle départementale, en tenant compte de ce qui a pu être mis en place dans d’autres départements, tout en respectant les spécificités du département.

De nombreuses données peuvent être mobilisées pour réaliser l’inventaire, l’exploitation des images satellites à notre disposition pourrait représenter une des approches les plus intéressantes et efficaces.


Objectif de l’étude et résultats attendus

L’objectif de l’étude est de proposer une méthodologie adaptée à la détection des friches agricoles dans le département d’Ille-et-Vilaine, en tenant compte de ses spécificités et après une analyse des méthodes mises en place dans d’autres départements (DDTM 14 et 22 notamment). La méthode devra être pérenne et reproductible pour sa réalisation à l'échelle départementale et dans le temps.

La méthode sera décrite dans un document de présentation et tous les éléments techniques seront rendus sous forme exploitable pour la DDTM (traitement de données, etc.). Tous les développements ou traitements de données seront décrits précisément. Le.la stagiaire proposera également une analyse des résultats ainsi que des propositions d’action.


Méthodologie envisagée, déroulement

consultation des services agricole et urbanisme de la DDTM, et éventuellement de certains membres de la CDPENAF pour définir la notion de friches agricoles ;
recensement et analyse des méthodologies déjà mises en place sur d’autres territoires ;
recensement des sources de données exploitables pour réaliser l’inventaire des friches, notamment analyse de l’apport des images satellites et des traitements d’images ;
définition de la méthodologie sur quelques territoires tests, avec confrontation avec le terrain (des membres de la CDPENAF pourront être sollicités à ce stade) ;
généralisation de la méthodologie et si possible mise en œuvre sur l’ensemble du département.
 

Niveau d’études, compétences et savoir-faire

Master 1 ou 2
Compétences : formation dans les domaines du traitement de données, notamment de télédétection et de l’aménagement du territoire.
Savoir-faire : maîtrise des outils de traitement des bases de données géographiques et des images satellites.


Conditions de stage

Stage de 3 à 6 mois au sein de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer d'Ille-et-Vilaine à Rennes (Le Morgat – 12 rue Maurice Fabre - CS 23167 – 35031 RENNES Cedex)
Moyens matériels mis à disposition : poste informatique équipé
Rémunération : oui
nota : tout stagiaire réalisant un stage d'une durée supérieure à 44 jours (> à 308 H) consécutifs ou non, au cours de la même année scolaire ou universitaire, doit obligatoirement percevoir une gratification 577,50 € mensuel au titre de 2019 (versement mensuel)

 

© 2020 BreTel